Épandage de solutions nutritives de serre sur les terres agricoles

Table des matières

  1. Introduction
  2. Logiciel NMAN
  3. Exigences à satisfaire avant d'épandre les SNS sur les terres agricoles
  4. Exigences à satisfaire au moment de l'épandage des SNS sur les terres agricoles
  5. Exigences à satisfaire au moment d'entreposer les SNS
  6. Tenue de dossiers et mises à jour
  7. Ressources
  8. Avertissement

Introduction

Cette page résume certaines des règles à suivre pour pouvoir épandre des solutions nutritives de serre (SNS) sur les terres agricoles. Elle s'adresse aux agriculteurs qui prévoient d'appliquer des SNS sur les terres, aux exploitations serricoles qui produisent et qui épandent des SNS sur les terres et aux consultants et entreprises qui effectuent l'épandage de SNS sur les terres.

Le MAAARO a produit une série de pages Web qui résument le Règlement, à savoir :

Pour plus d'information sur le Règlement et les protocoles connexes, voir la page Web Règlement sur les solutions nutritives de serre.

Les exploitations serricoles qui prévoient de produire des SNS, peuvent devoir être assujetties à une stratégie SNS. Les agriculteurs qui prévoient d'épandre des SNS sur des terres agricoles peuvent avoir besoin d'un plan SNS ou d'un calendrier d'épandage. Ces documents doivent être rédigés par une personne qui répond aux exigences du Règlement.

Logiciel NMAN

Le MAAARO a créé le logiciel NMAN pour faciliter la mise en œuvre du programme de gestion des éléments nutritifs. Les consultants, les agriculteurs, les exploitants de serres et les autres entreprises peuvent s'en servir pour préparer les documents relatifs aux SNS et répondre ainsi aux exigences réglementaires. De plus, NMAN peut être utile à la tenue de dossiers et au choix des pratiques de gestion optimales en matière d'utilisation des SNS comme éléments nutritifs pour les cultures.

Le logiciel comprend une feuille de travail SNS qui permet de créer des stratégies et des plans SNS. Pour plus d'information, voir la page Web de NMAN.

Exigences à satisfaire avant d'épandre les SNS sur les terres agricoles

Il y a plusieurs éléments à prendre en compte avant d'épandre des SNS sur les terres. Les étapes préalables qu'une entreprise doit généralement suivre sont présentées plus loin.

Définition de l'unité agricole

Une unité agricole est une zone géographique dans laquelle votre exploitation agricole se trouve. L'unité agricole doit inclure la propriété où les SNS sont entreposées (si elles ne sont pas entreposées dans une autre unité agricole, ce qui comprend la serre produisant les SNS). Votre unité agricole ne peut pas être moins étendue qu'un même bien-fonds, mais elle peut être plus étendue et peut couvrir plusieurs exploitations agricoles. Il peut y avoir n'importe quelle distance entre les zones situées dans une même unité agricole.

Pour plus d'information, voir la Partie 7 du Protocole de gestion des solutions nutritives.

Définition de la zone (des zones) d'épandage de SNS dans l'unité agricole

Les terres où vous prévoyez d'épandre les SNS doivent être conformes aux règles établies par le Règlement, par exemple pour ce qui est de la pente continue et de la profondeur jusqu'à la roche mère. L'article 23 du Règlement définit les exigences relatives à la zone d'épandage de façon plus détaillée.

Analyse des SNS et calcul du nombre d'unités nutritives

C'est le producteur de SNS qui a la responsabilité d'analyser celles-ci. Si ce n'est pas la personne ayant produit ces matières qui en effectue l'épandage, elle doit remettre par écrit à l'exploitation destinataire les résultats les plus récents d'échantillonnage et d'analyse des SNS avant que celles-ci soient transportées vers l'exploitation destinataire. Le réceptionnaire des SNS peut demander d'autres échantillonnages et analyses si les résultats antérieurs ne sont pas représentatifs des produits qui seront épandus sur ses terres.

L'objet de l'échantillonnage est de mesurer les concentrations de 11 métaux réglementés. On ne doit pas épandre les SNS sur les terres si la teneur d'au moins un des 11 métaux réglementés dépasse les valeurs maximales indiquées au Tableau 2 du Règlement.

On calcule le nombre d'unités nutritives (UN) à partir du volume de SNS et de la teneur en éléments nutritifs de chaque source de SNS (une UN représente la valeur fertilisante équivalente de la moindre des valeurs suivantes, soit 43 kilogrammes (kg) d'azote ou 55 kg de phosphate (P2O5)). On peut faire ce calcul à l'aide de NMAN.

Pour plus d'information sur les exigences pertinentes, voir le Protocole d'échantillonnage et d'analyse des SNS.

Détermination de la nécessité d'un plan SNS

Vous devez avoir un plan SNS si vous dépassez l'un ou l'autre de ces seuils :

  1. Épandage de cinq unités nutritives de SNS ou plus sur des terres dans la même unité agricole au cours d'une même année civile;
  2. Entreposage de cinq unités nutritives de SNS ou plus dans l'unité agricole au cours d'une même année civile;
  3. Réception dans l'unité agricole, au cours de la même année civile, de cinq unités nutritives de SNS ou plus produites à l'extérieur.

Analyse du sol

Si vous avez besoin d'un plan SNS, avant d'effectuer l'épandage, vous devez faire analyser le sol du secteur où l'épandage est prévu. C'est une pratique de gestion optimale de faire analyser le sol même lorsqu'on n'a pas besoin de plan SNS.

Pour plus d'information sur les exigences pertinentes, voir le Protocole d'échantillonnage et d'analyse des SNS.

Préparation et présentation d'un plan SNS (au besoin)

Le plan SNS doit être préparé par un planificateur en gestion des éléments nutritifs certifié ou par le responsable (propriétaire ou gestionnaire) ou par un employé de l'entreprise qui a suivi la formation à cet effet, puis il doit être signé par le responsable (les responsables) et le planificateur (le cas échéant) et envoyé au MAAARO pour approbation.

Le plan doit indiquer :

  • les résultats des analyses de sol;
  • l'emplacement de l'exploitation destinataire des SNS;
  • les renseignements concernant toute installation d'entreposage des SNS;
  • un schéma de la zone d'épandage des SNS avec les éléments tels que les puits ou les zones de roche mère à faible profondeur;
  • un plan d'urgence en cas de problèmes de gestion des SNS; il peut s'agir de déversements imprévus de SNS (p. ex. dus à des suintements de l'entreposage) ou de l'impossibilité d'effectuer l'épandage sur les terres à la suite de conditions météorologiques adverses ou de la non-disponibilité du matériel à cet effet.

Pour plus d'information sur ce que vous devez inclure dans votre plan SNS, voir la partie 7.1 du Protocole de gestion des solutions nutritives de serre.

Préparation d'un calendrier d'épandage (au besoin)

Si votre exploitation doit être assujettie à un plan SNS, un planificateur en gestion des éléments nutritifs certifié, le responsable ou un employé de l'exploitation ayant suivi la formation à cet effet doit préparer un calendrier d'épandage avec les éléments suivants :

  • les cultures que vous prévoyez de mettre en terre;
  • les besoins en éléments nutritifs de chacune de ces cultures;
  • le nombre d'épandages de SNS que vous prévoyez d'effectuer au cours de l'année;
  • les dates prévues des épandages au cours de l'année;
  • les taux d'épandage de SNS prévus à chacune de ces dates;
  • les distances de retrait des épandages de SNS dans le champ visé;
  • le nombre et la date (les dates) des autres épandages prévus d'éléments nutritifs, avec les taux d'épandage proposés.

On peut préparer ce calendrier à l'aide du logiciel NMAN dont il est question ci-dessus. NMAN signale toute information manquante ou qui pose un problème pour l'environnement.

Pour plus d'information sur les calendriers d'épandage, voir la partie 8.1 du Protocole de gestion des solutions nutritives de serre.

Exigences à satisfaire au moment de l'épandage des SNS sur les terres agricoles

Les exigences ci-dessous visent tous les épandages de SNS (même dans les cas où le plan SNS ou le calendrier d'épandage n'est pas obligatoire). Pour répondre à ces exigences, on peut se servir de NMAN ou d'autres trousses d'information.

  1. Si vous ne faites pas épandre les SNS par vos employés, vous devez faire appel à un professionnel certifié.
  2. N'épandre que sur des terres où la pente est de 12 pour cent ou moins.
  3. Au besoin, suivre le calendrier d'épandage de votre exploitation. Si le calendrier d'épandage n'est pas obligatoire dans votre cas, vous ne pouvez pas épandre plus de 750 mètres cubes par hectare (m3/ha) (67 000 gallons par acre (gal/ac)) de SNS au cours d'une même année civile. Vous devez aussi suivre les pratiques de gestion optimales relatives à l'épandage d'éléments nutritifs. Là aussi NMAN peut vous être utile. Le MAAARO a produit une série de fascicules sur Les pratiques de gestion optimales où vous trouverez plus d'information pertinente.
  4. Ne pas dépasser 130 m3/ha (11 500 gal/ac) par période de 24 heures (ce montant peut être augmenté si vous êtes assujetti à un plan SNS).
  5. Entre le 1er décembre et le 31 mars, l'épandage d'éléments nutritifs sur les terres fait l'objet de restrictions sévères. Ne jamais épandre de SNS sur des terres couvertes de neige ou gelées.
  6. Entre le 1er octobre et le 15 mai, vous ne pouvez pas épandre plus de 40 kg d'azote par hectare sous forme de SNS sur vos terres. De plus, pendant cette période, vous ne pouvez effectuer l'épandage que sur des cultures sur pied ou sur des sols couverts à 30 pour cent de résidus de culture (ces résidus doivent avoir un rapport carbone/azote supérieur à 50/1).
  7. Vous devez prendre toutes les mesures possibles pour éviter que les SNS forment des flaques à la surface du sol. Ne pas épandre les SNS à un taux tel qu'elles risquent de traverser plus de 1,5 m d'épaisseur de sol après l'épandage.
  8. Vous pouvez utiliser un système d'épandage par écoulement direct (comme un système goutte-à-goutte) si vous suivez les règles définies dans le Règlement.
  9. Ne pas épandre de SNS sur des terres où la profondeur de sol non saturé est inférieure à 30 cm. De plus, il existe plusieurs règles qui régissent les épandages de SNS là où la profondeur de sol non saturé est de 30 cm ou plus.
  10. Ne pas épandre de SNS sur les terres où la profondeur jusqu'à la roche mère est inférieure à 30 cm. Si la teneur d'un métal réglementé est plus élevée, la profondeur jusqu'à la roche mère doit être d'au moins 50 cm.
  11. Respecter les distances de retrait à partir des puits et des cours d'eau. Les distances de retrait sont définies dans le Règlement (ainsi que leurs effets sur les taux et le moment de l'épandage).

Exigences à satisfaire au moment d'entreposer les SNS

Pour plus d'information sur les règles à suivre lors de l'entreposage de SNS sur les lieux de votre exploitation, voir la page Web Transfert, entreposage et transport de solutions nutritives de serre.

Tenue de dossiers et mises à jour

Le responsable d'une exploitation assujettie à un plan SNS doit :

  • réviser le plan et le mettre à jour avant le 15 février de chaque année;
  • demander à un planificateur en gestion des éléments nutritifs certifié de modifier le plan et de le présenter au MAAARO s'il prévoit de nouvelles aires d'épandage ou de nouvelles installations d'entreposage. Le responsable ou un employé de l'exploitation peut modifier le plan et le présenter s'il a reçu la formation à cet effet;
  • demander à un planificateur en gestion des éléments nutritifs certifié de préparer un calendrier d'épandage pour chaque année civile. Le responsable ou un employé de l'exploitation peut préparer le calendrier s'il a reçu la formation à cet effet;
  • constituer un dossier d'épandage chaque année dans les 30 jours de chaque épandage de SNS sur les terres et garder les dossiers à jour.

La plupart des documents, dont les stratégies et les plans SNS, doivent être conservés pendant cinq ans après leur création. Cependant il y a plusieurs exceptions à cette règle générale. Pour plus d'information concernant ces exceptions, voir l'article 72 du Règlement.

Ressources

Pour plus d'information concernant le Règlement sur les SNS et les exigences de formation, voir la page Web Règlement sur les solutions nutritives de serre.

Si vous avez des questions sur le Règlement, les protocoles, les stratégies et plans SNS ou NMAN, veuillez vous adresser au Centre d'information agricole au 1-877-424-1300 ou à l'adresse ag.info.omafra@ontario.ca.

Voir le site Web du campus Ridgetown de l'Université de Guelph qui présente une liste des planificateurs en éléments nutritifs certifiés (en anglais seulement) et les possibilités de formation sur les éléments nutritifs.

Avertissement

Le contenu de la présente page n'est fourni qu'à titre indicatif. C'est un résumé simplifié de certaines exigences légales du Règlement de l'Ontario 300/14 (le « Règlement »), du Protocole de gestion des éléments nutritifs et du Protocole d'échantillonnage et d'analyse des SNS. Les protocoles découlent du Règlement et ont force de loi. Cette page n'explique pas de façon complète les règles qui y sont citées, et elle ne fait aucune mention de certaines autres règles du Règlement et des protocoles. Si vous souhaitez déterminer quelles sont vos obligations légales en vertu du Règlement, nous vous recommandons de lire la Loi de 2002 sur la gestion des éléments nutritifs, le Règlement et les protocoles. Si vous pensez avoir besoin de conseils d'ordre juridique, vous pouvez consulter un avocat. En cas de désaccord entre d'une part cette page et d'autre part le Règlement (y compris les protocoles) et (ou) la Loi sur la gestion des éléments nutritifs, ce sont le Règlement et la Loi qui prévalent.


Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca