Ciguë maculée

Table des matières

Photo

Ciguë maculée (A -Avant la floraison; B - inflorescence constituée de plusieurs ombelles composées)
Ciguë maculée (A -Avant la floraison; B - inflorescence constituée de plusieurs ombelles composées)

Nom

  • Anglais - poison hemlock
  • Français - Ciguë Maculée
  • Latin - Conium maculatum L.

Situation actuelle

  • Loi sur la destruction des mauvaises herbes (Ontario) - nuisible
  • Autres provinces - nuisible au Quebec
  • Loi fédérale sur les semences (Canada) - Class 1
  • Federal Noxious Weed (États-Unis) - non
  • Noxious State Reg (États-Unis) -7 states (including Ohio)

Toxicité/Mises en garde

  • Pub 505 - Toutes les parties de la cigüe maculée sont toxiques.
  • Mauvaises herbes du NE -La plante dégage une odeur désagréable lorsqu'elle est broyée. Toutes les parties de la plante contiennent des alcaloïdes toxiques, dont la coniine, à l'origine de détresse respiratoire chez les humains et les animaux, si ingérée.
  • Plantes toxiques du Canada - Des bovins, chèvres, chevaux, porcs, moutons, lapins, volailles, cerfs et des humains se sont empoisonnés en ingérant de la ciguë maculée. La sensibilité à l'intoxication aiguë varie d'une espèce animale à l'autre (Keeler et al. 1980).
  • Plantes toxiques du Cornell -Toutes les parties de la plante sont toxiques. Ce sont toutefois les semences qui contiennent la concentration la plus élevée de substances toxiques. Les alcaloïdes de la ciguë sont volatiles et peuvent même être toxiques lorsqu'ils sont inhalés.
  • Plantes toxiques du Indiana - Niveau de toxictié: modéré à élevé. Animaux vulnérables : tous les animaux sont vulnérables. Les animaux au pâturage, les porcs et ceux qui consomment des semences (surtout les volailles) sont plus à risque que les animaux de compagnie.
  • Parties toxiques : toutes les parties sont toxiques, surtout les jeunes feuilles et les semences. Symptômes généraux : nervosité, tremblement, incoordination, dépression, coma, mort, anomalie congénitale.

Distribution

  • Nous la retrouvons à l'occasion le long des routes et des parcelles boisées. Au début des années 1980, elle s'étendit en Ontario dans un champs de luzerne.

Habitude de croissance

  • Biennale

La méthode de propagation

  • semences

Moyens de lutte

  • Ne figure sur aucune étiquette d'herbicide. Le meilleur moyen de combattre cette plante est de la couper ou de l'arracher et de la détruire.

Autres commentaires

  • Il s'agit d'une des plantes les plus toxiques de la famille de la carotte.

Liens apparentés


Auteur : Mike Cowbrough - Inspecteur en chef des mauvaises herbes - Loi sur la destruction des mauvaises herbes/ MAAARO
Date de création : 11 janvier 2007
Dernière révision : 11 janvier 2007

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca