Épine-vinette commune, berbéris vulgaire

Table des matières

Photo

 Épine-vinette commune, berbéris vulgaire
Figure 1. Épine-vinette commune, berbéris vulgaire  

Noms

  • Anglais : common barberry
  • Français : épine-vinette commune, berbéris vulgaire
  • Latin : Berberis vulgaris L.

Statut actuel

  • Loi sur la destruction des mauvaises herbes (Ontario) - nuisible
  • Autres provinces : nuisible au Manitoba, en Saskatchewan et au Québec
  • Loi fédérale sur les semences (Canada) : non nuisible
  • Federal Noxious Weed (États-Unis) : non nuisible
  • Noxious State Reg. (États-Unis) : non nuisible

Toxicité et mises en garde

  • Publication no 505 : Les feuilles deviennent contaminées par le champignon responsable de la rouille de l'avoine, de l'orge, du seigle et du blé. Le champignon passe l'hiver sur l'épine-vinette et se propage aux céréales, contaminant ainsi les cultures en début de saison.
  • Mauvaises herbes du NE : aucune mention.
  • Plantes toxiques du Canada : aucune mention
  • Plantes toxiques (Cornell) : aucune mention.

Distribution

  • L'épine-vinette a été introduite comme plante ornementale et se retrouve maintenant le long des clôtures, des routes et des cours d'eau, ainsi qu'aux abords des régions boisées du Sud de l'Ontario.

Habitude de croissance

  • Plante vivace

La méthode de propagation

  • Semences

Moyens de lutte

  • Les nouvelles pousses se développent facilement sur les troncs qui ont été taillés. Couper les troncs et les traiter avec des produits chimiques à l'automne. L'élimination de l'épine-vinette exige beaucoup de travail. Le haut de l'arbuste est généralement taillé manuellement et on applique ensuite un arboricide cortical sur le tronc. Il peut également se révéler efficace de tailler les plants de petite taille ou de pulvériser un herbicide.

Autres commentaires

  • Cette plante semblable à l'épine-vinette du Japon n'est pas un hôte habituel du champignon responsable de la rouille. Les hybrides de ces deux espèces peuvent toutefois être des hôtes du champignon. Les populations sont relativement stables et beaucoup moins abondantes que celles de l'épine noire. La rouille n'apparaît pas chaque année, mais sa présence peut causer d'importants dommages.

Liens apparentés


Auteur : Mike Cowbrough, inspecteur en chef des mauvaises herbes, Loi sur la destruction des mauvaises herbes, MAAARO
Date de création : 11 janvier 2007
Dernière révision : 11 janvier 2007

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424-1300
Local : 519 826-4047
Courriel : ag.info.omafra@ontario.ca