Réussites de la Direction du développement de l'agriculture (DDA) en 2014-2015

Dynamisation de l'innovation grâce aux transferts de technologie

La Direction du développement de l'agriculture (DDA), une direction du ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales de l'Ontario (MAAARO), propose des transferts de technologie pour la gestion des entreprises, du bétail et des cultures, et donne des conseils pour dynamiser l'innovation et le changement dans le but de renforcer la durabilité économique et environnementale d'un secteur agricole diversifié.


36 500 personnes ont assisté à 965 présentations de la DDA


Mise en vedette du savoir et des expériences des producteurs en matière de technologie laitière de précision

Les contrôleurs d'activité sont souvent appelés podomètres. La photo illustre un contrôleur d'activité monté avec une courroie autour de la partie inférieure de la patte d'une vache et du cou d'une vache. Les producteurs laitiers de l'Ontario sont vivement intéressés aux nouvelles technologies laitières de précision qui peuvent améliorer la compétitivité et l'efficacité de leurs exploitations. Le MAAARO a organisé un atelier mettant en valeur les expériences de première main des producteurs dans l'utilisation de nouvelles technologies laitières émergentes, telles que l'analyse en ligne du lait, les nourrisseurs de veaux robotiques et les systèmes de surveillance des troupeaux et du lait. L'atelier a aussi aidé les producteurs à évaluer les coûts et les avantages de ces améliorations. Plus de 30 participants ont assisté à l'atelier. Ils ont tous exprimé leur satisfaction au sujet de la formation qu'ils avaient reçue et 87 % d'entre eux ont déclaré que l'atelier serait utile pour les prises de décisions futures. Les efforts du MAAARO pour renseigner les producteurs sur les technologies laitières de précision sont axés sur les répercussions à long terme de l'adoption de ces technologies dans le but d'augmenter le rendement de la main-d'œuvre tout en améliorant la productivité et la santé générale des troupeaux de vaches laitières.


Plus de 4,2 millions de visites de pages Web anglaises et françaises sur la gestion des entreprises, du bétail et des récoltes


Des conseils d'experts pour l'industrie maraîchère de l'Ontario

Symptômes de la moisissure blanche sur un plant de tomate. Le MAAARO est en train de faciliter l'accès aux formations dont les représentants des agro-entreprises, des transformateurs et des maraîchers de l'Ontario ont besoin. L'équipe des spécialistes des cultures légumières du MAAARO a organisé une série de cinq webinaires sur la lutte intégrée contre les ennemis des cultures de la prochaine génération pour transférer des connaissances à la filière des cultivateurs et des transformateurs et aux conseillers en cultures. Les webinaires étaient gratuits, ce qui a évité aux présentateurs et au public d'engager les dépenses et de subir les inconvénients des déplacements. Cette initiative aide à s'assurer que l'industrie maraîchère de l'Ontario est au courant des possibilités et des défis auxquels elle est confrontée pour rester productive, compétitive et durablement viable.


Le personnel de la DDA participe à 49 projets de recherche


Amélioration de la vulgarisation sur les légumes grâce à la venue en Ontario d'experts en culture des tomates

Photo des participants du 29e atelier sur les maladies de la tomate qui s'est déroulé à Windsor, en Ontario. Plus de 90 scientifiques, spécialistes de la vulgarisation et représentants des agro-entreprises ont assisté à l'atelier sur les maladies de la tomate de 2014, organisé à Windsor, en Ontario, par le MAAARO et le campus de Ridgetown de l'Université de Guelph. Ils ont au cours de cet événement discuté de leurs recherches ainsi que des stratégies et des tactiques de lutte contre les maladies. L'atelier a rehaussé la visibilité internationale des programmes de pathologie et de vulgarisation des cultures légumières du MAAARO et de l'industrie de la culture des légumes en serre et de plein champ de l'Ontario. Après avoir discuté des nouveaux enjeux au cours de l'atelier, les membres du MAAARO et du campus de Ridgetown de l'Université de Guelph ont travaillé avec des intervenants à travers l'Amérique du Nord pour mettre à jour des protocoles de lutte contre les maladies bactériennes affectant les plans repiqués et les tomates de plein champ. Depuis 2010, l'Ontario à elle seule a investi plus de 1,2 million $ dans la recherche sur la maîtrise des risques et les mesures à prendre en cas de maladies pouvant nuire à la santé des plantes. L'atelier sur les maladies de la tomate de 2014 a offert une occasion de tirer parti de connaissances majeures et des millions de dollars investis dans la lutte contre les maladies bactériennes grâce à la création de partenariats entre 13 États et quatre pays.


Plus de 38 880 abonnés à 68 blogues, notes électroniques et Twitter


Une nouvelle chaîne de valeur aspire à faire entrer plus d'agneaux de l'Ontario dans les cuisines de l'Ontario

Côtelettes d'agneau de côtes de l'OntarioLes consommateurs exigent une qualité constante de la part des producteurs d'agneaux de l'Ontario. Pour répondre à cette exigence et créer de la stabilité dans le prix de ses produits, Newmarket Meat Packers (NMP) et un groupe de producteurs de l'Ontario ont créé une chaîne de valeur complète de l'agneau. Des employés de la DDA ont aidé à la prise de contact entre des partenaires de la chaîne de valeur, ainsi qu'à la planification d'une nouvelle installation de manutention des animaux, et ont organisé une visite permettant de voir directement un modèle britannique de chaîne de valeur. Le cadre Cultivons l'avenir 1 et 2 - une initiative fédérale, provinciale et territoriale - a aidé à financer le développement de la chaîne de valeur et a aidé NMP à mettre à jour ses systèmes pour améliorer la productivité et la fonctionnalité de l'abattage. La qualité des agneaux, le bien-être des animaux et la salubrité des aliments constituent une priorité essentielle dans le partenariat de la chaîne de valeur. Les producteurs vendent environ maintenant 100 agneaux chaque semaine et recherchent d'autres producteurs pour répondre à la demande.


Satisfaction de 91 % pour les événements dans lesquels des renseignements sur la gestion des entreprises, du bétail et des cultures sont communiqués aux intéressés


Événements phares de soutien de l'industrie porcine de l'Ontario

Photo d'une porcherie un jour de brouillard.L'industrie et le gouvernement, notamment le MAAARO, l'Université de Guelph et l'industrie porcine de l'Ontario, ont collaboré pour créer plusieurs événements phares qui ont contribué à faire de la production du porc l'entreprise commerciale efficace qu'elle est maintenant. Le Southwestern Ontario Pork Congress (SWOPC) encourage les producteurs à réseauter et à effectuer des transferts de connaissances pertinents et opportuns. Le Centralia Swine Research Update est un lieu dans lequel les chercheurs présentent leurs travaux et discutent de questions importantes auxquelles l'industrie fait face. La London Swine Conference constitue une excellente occasion d'échanger des idées et d'encourager la mise en œuvre de nouvelles technologies dans la production commerciale du porc. Cette conférence en particulier avait attiré plus de 350 participants. Une proportion de 88 % des participants sondés de la London Swine Conference ont indiqué que les informations fournies seraient utilisées dans leur travail et leurs prises de décisions au cours de l'année suivante. Grâce en grande partie à ces événements, les producteurs de porcs de l'Ontario impulsent l'innovation et sont des leaders dans l'adoption de nouvelles technologies et méthodes de production.


Une proportion de 87 % des participants aux événements ont indiqué que les informations fournies par le personnel de la DDA influenceraient leurs pratiques agronomiques, environnementales ou organisationnelles agricoles, et contribueraient donc à guider leur entreprise.


Amélioration de l'efficacité des pulvérisations pour les pomiculteurs de l'Ontario

Personne sur une échelle réglant un outil de dosage de la pulvérisation adapté à la culture (PAC). Les pomiculteurs de l'Ontario ont besoin de disposer d'un moyen simple et commode pour déterminer les quantités des produits à pulvériser en fonction des caractéristiques particulières de chaque verger. Le modèle de prise de décisions de la pulvérisation adaptée à la culture (PAC), élaboré par le MAAARO, optimise l'application des pesticides aux pommiers, améliore la couverture et permet d'économiser le produit à pulvériser. Cultivons l'avenir 2 aide actuellement à financer le développement d'une nouvelle application PAC pour téléphones intelligents. Grâce à la PAC, certains exploitants qui nébulisent des vergers à haute densité sont capables de réduire leur consommation annuelle de pesticides dans une proportion pouvant atteindre 35 %. La PAC donne la possibilité de réduire les quantités d'insecticides et de fongicides utilisés de 20 % ou plus, ce qui représente des économies d'au moins 3,2 millions $ en Ontario chaque année.


Réussites de la Direction du développement de l'agriculture (DDA) en 2013-2014


Auteur : Le personnel du MAAARO
Date de création : 18 août 2014
Dernière révision : 13 novembre 2015

Pour plus de renseignements :
Sans frais : 1 877 424 1300
Courriel :ag.info.omafra@ontario.ca